Page d'archive 5

GNOUS GNOUS SOMMES « TANTE AIMEE » Episode 53

Pendant que les gentillesses continuent d’abreuver les salons glauques fréquentés par nos anti héros des temps nouveaux… dans la réalité monotone de leur quotidien, les gnous vivent des instants inoubliables. En rentrant une fois de plus avinée chez elle, Lucienne Deladallenpente se fait poursuivre par des garnements dont les parents ( chômeurs assistés comme dirait l’ivrognesse qui n’est pas avare de compliments à ses heures…) ne sont pas fichus d’assurer leur éducation, préférant dépenser l’allocation « rentrée scolaire » en achat d’écran plat ou autres bonnes bouteilles, plutôt qu’en fournitures scolaire pour leur marmaille.
- La vioc est encore bourréééée ! chante l’un.
La mère Deladallenpente lance un regard furibond à ce mécréant et marmonne :
-T’en foutrais moi espèce de gosse de smicard.
L’insulte suprème pour cette petite retraitée à la carrière douteuse.
- Elle marche pas droit ! reprend l’autre.
Lucienne commet alors l’irréparable, elle voit encore plus rouge que le reliquat de vin contenu dans son litre déjà fort entamé. Elle se précipite sur le gamin et le giffle.
- Tiens petit merdeux et celle là elle marche droit ?
Par malchance pour elle, des témoins assistent à cette scène pénible et vue l’estime qu’ils ont pour la saoularde , ils s’empressent d’encourager les parents de l’enfant martyrisé à porter plainte.
- Faut pas laisser passer ça ! Allez vite porter plainte, Elle mérite que ça cette vieille saoularde !
- Regardez moi ça quelle honte ! Et ça se permet de critiquer les autres ?
Faut vous dire que cette femme là, on ne l’aime pas Monsieur, on ne l’aime pas… On la méprise !
A suivre Gorgon Zola

GNOUS GNOUS SOMMES « TANTE AIMEE » Episode 52

La pochetronne voyant que son escapade, qu’elle n’a d’ailleurs fait que par le biais de son écran télé, comme tous les voyages qu’elle prétend avoir effectués, n’intéresse pas du tout les autres, elle change radicalement de région :
Lucienne Deladallenpente: Avec mon ex amoureux, « l’Emir » on avait été (décidément, Lucienne ne saura jamais s’accorder avec les auxiliaires…) en Angleterre. J’y habiterai jamais c’est trop crade !
Partout y avait des panneaux écrits FORT SALE.
Lucienne Deladallenpente: FOR SALE*
Mouloud la merguez: l emir n’est ce pas celui qui t’a prise par derrière ? Te souviens tu nous en avoir rebattu les oreilles lorsque ceci t’arriva ?
Et hop ! avec cette petite perfidie, le roi vient à nouveau de saborder la vieille, faisant par la même occasion remarquer que LUI, il maîtrise parfaitement la langue de Molière.
Lucienne Deladallenpente: Ta gueule j’ai jamais dit ça !
Mouloud la merguez: J’ai cependant un cc de ton « grand ami » Lapinou qui prouve le contraire
Lucienne deladallenpente: Pf lapin il les maquille les cc et en plus il prétend qu’il en fait jamais.
C’est plus fort qu’eux. Ils ne peuvent pas écrire une ligne sans décocher une flèche. Certains diront heureusement qu’ils visent mal, sinon leurs copains ressembleraient à des pelotes d’épingles… Faut vous dire que chez ces gens là, on ne médit pas, Monsieur, on ne médit pas. On éreinte !
A suivre Gorgon Zola

1...34567...32


mastervideotest |
koki la star |
anenoir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tu veux rire ? C'est ici =)
| BABOOTRASS
| DES BULLES DANS L'AQUARIUM